Je predis

Je Prédis

Les arcanes majeurs

arcane majeurs 1

Carte n° 1 : le Mage. Terme impropre, Dagnésah l’appelle au contraire le Jongleur et d’autres la nomment le Bateleur. C’est la carte du consultant, de l’homme jeune ; elle indique l’habileté, la diplomatie. La signification psychologique de cette carte est la volonté, la vie universelle, la création. Une grande confiance en soi-même entraînera un changement de situation qui sera plus difficile à réaliser si la carte se présente renversée.

Carte n° 2 : la Papesse ou Junon. Osiris = Gloire. Droite, elle signifie la clarté des concepts, la faculté intellectuelle, la capacité d’analyse, l’élévation des pensées, la beauté des sentiments. Renversée, elle indique feu et colère, c’est-à-dire la foudre, la passion ardente, l’enthousiasme, la discussion enflammée, le tempérament coléreux et facile à s’emporter. La prédiction peut s’énoncer de la façon suivante : le consultant aspire à la gloire et, avec enthousiasme, dirige vers elle tous ses projets et tous ses espoirs ; si la carte est renversée, ce n’est qu’après avoir surmonté de nombreux obstacles qu’il parviendra à ses fins. La Papesse représente également l’épouse du consultant ; la lettre hébraïque est le symbole de l’union de l’homme et de la femme et c’est aussi le symbole de la science. Pour terminer, on peut dire qu’une femme cruelle, méchante et dénuée d’esprit causera bien des tourments au consultant. Il est conseillé à ce dernier d’observer une grande discrétion dans ses projets, d’agir avec décision et de ne se lancer dans de nouvelles entreprises qu’avec sagesse et prudence.

Carte n° 3 : l’Impératrice. C’est la carte de l’action. L’image de la vie, de la fécondité, de l’équilibre entre l’intelligence et la sagesse ; son astre est Vénus. Elle donne la prédiction suivante : fécondité et bonheur en famille ; si la carte est renversée : séparation, litige, désaccord. Le consultant peut espérer parvenir au succès si toutefois il mène toujours son action avec une volonté ferme et une honnêteté scrupuleuse.

Carte n° 4 : l’Empereur. La signification générale de cette carte est la réalisation ; son astre est Jupiter ; son symbole mathématique est le cube. Cette carte représente l’homme, la force ; et puisque le cube est la représentation du chiffre 4 (fermeté, solidité), il sera indispensable, si l’on désire mener à bien un projet, d’avoir une volonté de fer, de la loyauté et du courage.

Carte n° 5 : le Pape ou Jupiter. C’est la carte de l’inspiration, de la foi et de la vie sensitive (cinq sens) ; elle signifie également enseignement, sacerdoce.

Carte n° 6 : l’Amoureux. Cette carte, appelée également l’Amant et les deux routes, représente le charlatan de la carte n° 1, mais sans sa barbe, la tête nue et debout au croisement de deux routes ; deux femmes se tiennent à ses côtés, l’une les cheveux bien coiffés et le front cerclé d’or, l’autre les cheveux en désordre. Les deux routes symbolisent le vice et la vertu. Audessus de ces personnages vole l’Amour qui tend son arc et voile le soleil de la vérité. Pour certains, cette carte signifie l’union et l’épreuve ; pour d’autres, elle représente l’antagonisme entre le bien et le mal, l’équilibre entre le Ciel et la Terre, le baiser, l’amour. Son signe astral est la Vierge. Dagnésah donne à cette carte la signification du chaos, de l’indécision, de l’obscurité. Située entre un roi et une dame elle annonce un mariage ; si la carte est renversée, elle signifie la rupture d’une relation amoureuse.

arcane majeurs 2

Carte n° 7 : le Chariot. Elle symbolise la victoire (triomphes, protections, aides). C’est un char cubique, comportant quatre colonnes surmontées d’un baldaquin, tiré par deux sphinx ; à l’intérieur du char trône un triomphateur, couronné de lauriers, tenant un sceptre dans sa main. Elle signifie des honneurs pour le consultant. Renversée : ennuis de famille.

Carte n° 8 : la Justice. Elle représente la déesse Thémis, portant le glaive et la balance (justice, équité, impartialité). On ne peut parvenir au succès qu’en évaluant les forces en présence, c’est-à-dire en mettant sur la balance le bien et le mal, la volonté et les obstacles, et en donnant à l’action l’équilibre des forces. A` travers cette carte, on peut prédire la réussite dans les affaires, le gain dans une cause ; si la carte est renversée, elle signifie déception.

Carte n° 9 : l’Ermite. C’est la carte de la prudence (protection, sécurité). Elle représente un ermite vêtu d’un grand manteau (protection), tenant d’une main un bâton sur lequel il s’appuie (soutien, défense) et, de l’autre, une lanterne pour éclairer sa route. La signification de cette carte est la suivante : il faut être très circonspect et garder une attention vigilante. Selon Dagnésah, cette lame signifie que des gens cherchent à vous nuire mais que toutes leurs tentatives resteront sans effet : vous devez rester très vigilant. La carte renversée signifie le contraire.

Carte n° 10 : la Roue de la Fortune. C’est la meilleure carte du jeu, c’est pourquoi nous lui accorderons une attention toute particulière. Le caractère éternel du temps est représenté par une roue en perpétuel mouvement, symbolisant le mouvement de toutes les choses. On voit, d’un côté, l’ascension du dieu Anubis, de l’autre, la chute du diable ; au sommet de la roue se tient un sphinx en équilibre qui serre entre ses griffes une épée. La signification en est claire : celui qui s’élève risque de retomber et celui qui est en bas peut s’élever. Le sens général de cette allégorie est celui de la fortune ; la lettre symbolise l’eau, c’est-à-dire la fluidité et par conséquent l’instabilité. La figure indique la puissance magique, le reflet de la volonté, l’idée de nécessité ; si la carte est renversée, elle signifie fortune et retard.

Carte n° 11 : la Force. Du point de vue astrologique, cette carte correspond au Lion. L’image représente une femme couronnée d’un diadème en forme de 8 (symbole de la vitalité) : elle serre à la gorge un lion, sans effort et en conservant tout son calme. Cette carte symbolise l’énergie, l’action, le travail. Elle signifie la réussite par le travail, la volonté, la persévérance. Renversée, elle signifie perte de travail, préoccupations.

Carte n° 12 : le Pendu. Cette lame indique l’asservissement au devoir et aux passions (expiation, sacrifice, martyre). L’image représente un pendu qui se balance au bout de sa corde, les mains liées dans le dos. C’est le symbole de la mort violente, du martyre, du sacrifice au nom d’une idée ou bien également de l’exemple public, de la discipline, de la soumission aux lois. La carte qui suivra immédiatement celle-ci sera la conséquence de cette loi et donnera une précision sur la mort dans un sens général. Debout : elle signifie : vous vous sacrifiez trop. Renversée : votre sacrifice est infructueux.

arcane majeurs 3

Carte n° 13 : la Mort. C’est l’évolution naturelle des choses et des êtres : mort et destruction. Cette carte est particulièrement funeste : elle annonce la mort naturelle ou accidentelle, le suicide, l’assassinat, l’empoisonnement, l’anéantissement, la destruction, la finalité, l’altération, la pourriture, la putréfaction. Elle exerce une influence néfaste sur les autres cartes mais elle peut aussi donner des avertissements utiles. Il faut toujours rester très prudent dans l’interprétation de cette lame. Renversée, elle signifie la ruine, la destruction, le sommeil, la syncope, la paralysie, la léthargie, la pétrification, le somnambulisme, l’inertie, la lenteur, la perte de la volonté et de l’action. Qu’elle se présente renversée ou droite, elle est toujours de mauvais présage et annonce qu’il ne faut rien entreprendre dans le moment présent. Les significations et les interprétations que l’on peut en donner sont nombreuses et ne sont pas toujours celles de la mort au sens physique du terme.

Carte n° 14 : la Tempérance. L’image traditionnelle représente un ange dont le front est marqué du signe solaire et qui est en train de verser, d’une coupe dans une autre, les essences de l’élixir de vie. Dans la représentation qui en est donnée sur cette lame, l’ange est devenu une femme et la coupe une amphore, mais la signification traditionnelle est restée identique à celle qui est symbolisée par la lettre hébraïque correspondante : à savoir, la fécondité de la femme, le fruit de la vie. Les commentateurs voient dans cette carte le symbole des saisons et des changements de la vie ; le mouvement perpétuel de la vie, l’alliance des idées et des forces. Son sens général est celui de l’initiative. Droite, son présage est favorable pour le consultant : elle signifie un riche mariage. Renversée, elle signifie au contraire la légèreté de caractère ; elle désigne un personnage nuisible et inconséquent.

Carte n° 15 : le Diable. L’image que l’on voit sur cette lame a conservé toutes les caractéristiques typiques de la symbolique telle qu’elle figure dans les représentations cosmogoniques traditionnelles : on voit le diable qui brandit une torche enflammée. Cette carte symbolise l’attraction des sens, la coexistence du vice et de la vertu, du bien et du mal. Sa signification est qu’il faut changer d’atmosphère.

Carte n° 16 : la Tour. Selon la tradition, cette lame s’appelle également la Maison de Dieu ; elle représente une tour foudroyée par le feu céleste, du haut de laquelle se jettent deux personnages. Le symbole est celui de la chute d’Adam et E` ve, du châtiment de l’orgueil, de la faiblesse de l’esprit, de la rupture d’un équilibre. Droite, elle signifie peines, châtiments, malheur, ruine. Renversée, elle indique prison, oppression, servitude, soumission forcée. Elle prédit accidents, naufrages, événements funestes qui viendront surprendre le consultant. Située auprès de cartes de denier, droite, elle annonce un héritage prochain. Renversée, elle conseille de se préserver contre la foudre.

Carte n° 17 : l’Etoile. Cette lame représente une jeune fille nue qui verse l’élixir de vie de deux amphores, l’une en or, l’autre en argent. Au-dessus de sa tête brille l’étoile à huit branches qui est entourée de sept astres. Cette image symbolise la renaissance spirituelle après un échec matériel ; l’erreur est pardonnée et l’espoir renaît. Elle signifie l’influence des astres sur la naissance. Renversée, elle annonce la réussite prochaine d’une affaire. En général, elle indique que les conditions sont favorables à une réussite.

Carte n° 18 : la Lune. Cette lame symbolise la force involutive : ennemis cachés, dangers. L’image représente la lune dans un ciel dégoulinant de sang, deux chiens qui aboient et, se détachant sur le fond, deux tours ; une écrevisse surgit du fond d’un étang ; un sentier, parsemé de gouttes de sang, se perd dans le lointain ; quelques arbres rigides et dépouillés s’ajoutent enfin à la tristesse et à la désolation du paysage. L’éclairage lunaire lutte contre les ténèbres, sans réussir à les vaincre ; et ces dernières se referment sur leurs menaces et leurs mystères. Les anciens en donnaient l’explication suivante : une nuit remplie de cris ennemis (les chiens qui aboient) et d’effroi (les gouttes de sang versé sur le sentier qui se perd) ; le sang qui coule symbolise la fin ; les deux tours symbolisent les limites de l’esprit humain. La signification générale de l’image est le doute, le mystère, les démarches ténébreuses, tout ce qui est obscur, caché, occulté. Renversée, elle conseille d’être prudent dans les initiatives et les projets.

arcane majeurs 4

Carte n° 19 : le Soleil. C’est le symbole de la paix et de la félicité (richesse matérielle, mariage heureux, éclaircissement, illumination, révélation). Les rayons du soleil enveloppent deux adolescents qui se tiennent par la main ; le soleil est le père physique des hommes : il éclaire de ses rayons la société, la civilisation, la vie. L’esprit cherche la félicité. Le signe du zodiaque correspondant est celui des Gémeaux ; la signification est celle-ci : éclaircissement prochain, heureux présage. Renversée, elle indique que les nuages se dissiperont et que tout finira par s’arranger.

Carte n° 20 : le Jugement. Cette lame symbolise la résurrection (réveil, surprise, changement). L’image représente trois personnages morts qui sont ressuscités par la trompette de l’archange : ces personnages sont un homme, une femme et un enfant. C’est le symbole de l’humanité remise en mouvement par les forces divines ; elle signifie donc le réveil, la surprise, le renouveau. On l’interprète de la façon suivante : tout vous réussira. Renversée : gardez-vous d’agir sans demander conseil.

Carte n° 21 : le Monde. Cette lame symbolise le microcosme ; elle représente le consultant ou la consultante. Dans ce tarot, ainsi que l’explique Etteilla, le monde est représenté par une couronne cabalistique entourée des quatre attributs du sphinx : l’homme, le lion, le taureau, l’aigle. Au centre de la couronne se dresse la Vérité, sculpturale et nue, qui tient dans ses mains une baguette magique. Si ce tarot se trouve situé entre la lame de la Justice et celle de l’Empereur, c’est bon signe : vous n’avez rien à craindre. Renversée, elle laisse entrevoir des difficultés qui devront être surmontées.

Carte n° 22 (ou 78) : le Fou ou Mat. C’est le symbole de l’homme abusé par ses sens : c’est l’inconscience, la folie, l’aberration, l’extravagance, l’ivresse, la frénésie, la démence, l’enthousiasme, l’ignorance, l’égarement, la vanité. L’image représente un vagabond qui porte dans sa besace ses vices et ses extravagances et se traîne assoiffé vers un ravin au fond duquel coule un fleuve où l’attend un crocodile prêt à le dévorer, tandis qu’un chat le suit en le mordant. C’est l’image du gouffre où conduisent les passions que l’on n’a pas su dominer. C’est également l’expression de la relativité des richesses humaines. Dans n’importe quel sens (droit ou renversé), ce tarot indique toujours l’égarement de l’esprit, le désordre mental non pas dans un sens phrénologique mais dans l’acception la plus générale du terme : déséquilibre, confusion, désordre, actions contraires aux lois du bon sens et de la raison. Droit, il annonce un déséquilibre de type plus noble : création et imagination excessives ; renversé, il signifie la folie. L’interprétation en est la suivante : une étourderie risquerait de vous coûter cher ; carte renversée : idées noires.

Tous les articles sur Tarots