Je predis

Je Prédis

La prédiction par les tarots : le troisième coup des 11 cartes

On l’appelle « les trois époques de la vie, mesurées par les événements ». Ces trois époques sont les trois côtés du triangle : passé, présent et futur. On mêle le jeu de 78 cartes et on le fait couper. Puis on enlève du jeu la carte n° 8 si le consultant est une femme et la carte n° 1 si c’est un homme. On fait couper de nouveau le jeu et, avec les 11 premières cartes, on forme une colonne à droite ; avec les 11 cartes suivantes, on forme une seconde colonne à gauche ; au-dessus de ces deux colonnes, on étale 11 cartes sur une rangée horizontale de façon que ces trois rangées de cartes forment un chapiteau.

A l’intérieur de cette figure, on étale 33 tarots (correspondant aux 33 cartes des 3 colonnes) en cercle, afin de former ce qu’on appelle la Roue de la Fortune. Il reste 11 cartes que l’on peut mettre définitivement à l’écart. La carte n° 1 (ou bien n° 8) qui représente le consultant, carte que l’on avait isolée au début du jeu, doit être placée au centre du cercle. Nous devons souligner l’importance qu’il y a à bien respecter la disposition des cartes telle qu’elle vient d’être modifiée, le fluide magnétique ne pourrait s’établir entre le consultant et le cartomancien, et la révélation de l’avenir resterait confuse.

Les 11 cartes de la colonne de droite et les 11 premières cartes de la roue, du 34e tarot au 44e, soit la première de la figure et la première partie du cercle, indiquent tout ce qui concerne le passé. Les 11 cartes formant le chapiteau, du 23e tarot au 33e, correspondant aux 11 cartes de la seconde partie de la roue, du 45e tarot au 55e, indiquent ce qui concerne le présent. Les 11 cartes de la colonne de gauche correspondant aux 11 cartes de la troisième partie de la roue indiquent ce qui concerne le futur. Pour la lecture des cartes, on procède par « comparaison », en commençant par les deux parties (colonne et roue) qui concernent le présent, et en terminant avec les 11 dernières cartes de la colonne et du cercle qui concernent l’avenir. Pour ce faire, on procède de la façon suivante.

Il faut surtout rappeler que la carte du consultant, placée au milieu du dispositif, c’est-à-dire au centre du cercle, doit toujours rester la carte la plus importante, celle qui domine le jeu : par conséquent, on devra faire bien attention de toujours aller de l’intérieur du jeu vers l’extérieur, c’est-à-dire commencer par le cercle. Ainsi, on commence par tirer le tarot n° 34 sur le cercle, puis le tarot n° 1 de la première colonne : on les interprète en fonction du tableau des puissances mystiques. On tire ensuite le tarot n° 35 du cercle et le tarot n° 2 de la colonne, puis le 36 et le 3, et le 37 et le 4, et ainsi de suite jusqu’à la fin du premier arc du cercle et de la première colonne.

On passe ensuite au second arc du cercle et au chapiteau : on tire le 45e tarot et le 23e, puis le 46e et le 24e, le 47e et le 25e, et ainsi jusqu’à la fin de cette deuxième partie. Enfin, on passe à la dernière partie du cercle et à la deuxième colonne : on tire le 56e tarot et le 12e, le 57e et le 13e, le 58e et le 14e, et ainsi de suite jusqu’à épuisement des cartes.

Tous les articles sur Tarots